Dernier volet de l’expo Rehab de Mathias et Anne-Laure (Maison des Arts et Métiers)

Je partage le 4ème et dernier volet de l’Expo Rehab de la Maison des Arts et Métiers, vu par Mathias et Anne-Laure.

Quatrième et dernière partie sur l’exposition Rehab #2 à l’intérieur du bâtiment de la maison des Arts et Métiers à la Cité Universitaire. Et les photos d’Anne-Laure sont ici, sur son blog et aussi là. Fourth and last part of the exhibition Rehab #2 in the interior of the building of the Arts and Crafts House […]

via Nos Deux Regards parcourent les couloirs de Rehab #2 (part 4) — mathiaslphotos

L’expo Rehab à la Maison des Arts et Métiers à la Cité Universitaire – partage

Je partage ici les photos et liens de Mathiaslphotos et d’Anne-Laure (3 épisodes chacun)

J’ai trouvé leurs séries tellement géniales, ainsi que la créativité artistique du lieu, que j’ai pensé vous les faire partager.

Troisième partie sur l’exposition Rehab #2 à l’intérieur du bâtiment de la maison des Arts et Métiers à la Cité Universitaire. Et le photos d’Anne-Laure sont ici, sur son blog et aussi là. Third part of the exhibition Rehab #2 in the interior of the building of the Arts and Crafts House at the Cité Universitaire. […]

via Nos Deux Regards parcourent les couloirs de Rehab #2 (part 3) — mathiaslphotos

Bientôt 100 abonnés… un petit cadeau ?

Bonjour mes lecteurs et lectrices,

Presque 100 abonné(e)s sur mon site, je vous remercie de vos visites et vos commentaires qui m’ont encouragée à continuer à publier mes articles. Même si ce n’est pas de façon régulière !!! Et des papotages sympas sont nés 🙂

Pour le 100ème abonné, je me ferai un plaisir d’offrir un petit cadeau !

A très bientôt et encore beaucoup de photos de votre part aussi 🙂

 

Le Centre Pompidou (Beaubourg) fête ses 40 ans !

centre-pompidou-les-40-ans-d-un-musee-qui-faillit-ne-jamais-voir-le-jour2

Un week-end de fête les 4 et 5 février 2017

Le Centre Pompidou souffle ses 40 bougies mardi 31 janvier mais il le fêtera avec le public les 4 et 5 février, de 11 h à 2 h du matin le samedi (dans le Forum pour la fin de soirée, jusqu’à 23 h dans les autres espaces), et de 11 h à 21 h le dimanche : visites guidées, parade, performances, concerts, ateliers, cabaret, bal…

Des films retraceront l’histoire de Beaubourg en continu. Après des spectacles de danse ou de musique, un grand bal se tiendra samedi de 20 h à 2 h.

Dimanche, des ateliers réservés aux 3-12 ans avec crayons et papier inviteront à la création. Des conteurs proposeront tout au long de la journée des visites familiales avec des histoires drôles et poétiques sur des oeuvres du Centre. Tout sera gratuit, y compris les expositions.

Son succès

A la veille des quarante ans du musée, les chiffres de ce lieu longtemps mal aimé parlent d’eux-mêmes : 3 335 000 visiteurs en 2016, 100 000 m2 d’exposition, un fonds de 120 000 œuvres exposées selon un système de rotation (y compris avec d’autres musées français comme Metz) et européens (Bruxelles et Malaga).

photo-centre-pompidou1

Huit niveaux multicolores

Les tuyaux bleus sont utilisés pour la climatisation, les verts représentent le circuit d’eau, les jaunes contiennent les gaines électriques, les blancs indiquent les tours de refroidissement, tandis que tout ce qui est rouge, ascenseurs et escaliers, symbolisent les liens de communication.

Sa folle création

Georges Pompidou lance un concours auquel 681 cabinets d’architecte prennent part. C’est finalement le projet de façade de verre flanquée de tuyaux colorés et d’escalators tubulaires imaginé par Renzo Piano, Richard Rogers et Gianfranco Franchini qui est retenu en 1971.

Sa construction

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-architecture-Centre-Pompidou/comment_ca_fonctionne/p1.htm

Portrait de Renzo Piano, son architecte principal

Né en 1937 à Gênes, en Italie, l’architecte Ren­zo Piano a conçu le Centre Pompidou avec le Britannique Richard Rogers. Choisis en 1971 parmi 681 candidats, les deux hommes ont réalisé une sorte d’anti-monument à la gloire de la culture pour tous. Résolument novatrice avec ses plateaux modulables et sa structure qui laisse apparaître son ­ossature faite de poutres et de ­poteaux, la « machine urbaine » installée au cœur de Paris n’a pas été, à ses débuts, sans susciter de vives critiques. Avec plus de cent millions de visiteurs depuis son ouverture au public le 31 janvier 1977, ses détracteurs se sont tus depuis longtemps.


Le programme des expositions à Paris et en province pour toute l’année 2017

http://www.centrepompidou40ans.fr/

Accès

Musée fermé le mardi et le 1er Mai.

Métro : Rambuteau (ligne 11), Hôtel de Ville (lignes 1 et 11), Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 et 14)
RER : Châtelet Les Halles (lignes A, B, D)
Bus : 29, 38, 47, 75

Vélib : station n°4020, face 27, rue Quincampoix, station n°3014, face 34, rue Grenier Saint-Lazare, station n°3010, 46, rue Beaubourg
Autolib : station 204, rue Saint-Martin, station 36, rue du Temple
Parking Centre Pompidou : accès au 31, rue Beaubourg
Réservez votre place de parking à tarifs négociés sans frais de réservation grâce à ParkingsdeParis.com, partenaire du Centre Pompidou.

Retrouvez toutes les informations relatives aux conditions d’accès prioritaires pour les personnes en situation de handicap

Crédit photos : Ouest France/Huffington Post/INA –

Expo « Café in » au MUCEM à Marseille –

Pour les inconditionnels du café, et tous les autres…

Jusqu’au 23 janvier 2017 –

mucem-expo-cafe-dec16-affiche-2

« Le café est sans doute l’institution la plus solide de France »

Léon-Paul Fargue

 

 

Plus de trois cents œuvres d’art, photographies, objets, gravures, dessins, ouvrages rares, correspondances, archives audiovisuelles et textes inédits illustreront sur plus de 1 000 m² l’histoire du café dans le monde.

 

L’imaginaire contemporain du café est tout entier enraciné, organisé autour du bien-être individuel et collectif des hommes. Les vertus de cette boisson, qui fut d’abord médicinale, puis dégustative et conviviale, l’ont finalement emporté sur toutes formes de procès, en particulier religieux. En quelques siècles, le café est certes devenu une gigantesque économie, mais il s’est surtout imposé comme un rituel anthropologique au sens le plus étymologique du terme.

 

Puisque Léon-Paul Fargue affirme que « le café est l’institution la plus solide de France », comment expliquer que son objet soit si méconnu, son histoire si négligée, ses vertus si peu célébrées ? Il y a là un mystère que l’exposition Café In tente de lever, mais aussi la surprise de découvrir au sein de ladite « institution » un matériau scientifique, anthropologique, esthétique et économique que bien peu de rubiacées peuvent révéler.

 

De la baie à la tasse, c’est l’histoire, la géographie, l’économie, l’environnement, la consommation, la publicité et l’esthétique du café qui se mêlent et s’emmêlent dans un vaste et même univers. Il s’agit in fine de transformer le visiteur / consommateur de café en spectateur éclairé d’une histoire qu’il soupçonnait peu et dont il vient de comprendre qu’elle lui est familière.

Vous prendrez bien un petit café…?

Le Mucem présente, du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, l’exposition Café In.

RÉSERVATIONS ET RENSEIGNEMENTS
04 84 35 13 13
reservation@mucem.org / mucem.org.

Street Vendors of Hanoi from Above — e MORFES

Je partage le post de e Morfes, sur les photographies de Loes Heerink sur les vendeurs des rues à Hanoï au Vietnam.
I share the e Morfes post, about Loes Heerink photos. He had shot the bicyles of street merchants of Hanoï, Vietnam.

A series of photographs featuring the street vendors of Hanoi, Vietnam by photographer Loes Heerink. The street vendors in Hanoi are often female migrants that spend most of their days trying to make profits on selling fruit, vegetables, snacks and other small items. See more here I have lived in Hanoi for some years. Photographing […]

via Street Vendors of Hanoi from Above — e MORFES