L’Aérosol à Paris, expo de Street Art.

Situé dans un ancien hangar de la SNCF, ce véritable temple du street-art vous invite à plonger dans un univers coloré rythmé par une belle programmation et plein d’animations pour petits et grands, et ce jusqu’à fin janvier 2018.

Amoureux du street-art, graffeurs d’un jour ou de toujours, et parisien en quête d’un lieu de détente, un spot dédié à l’art urbain s’ouvre à vous. Niché dans un ancien hangar de la SNCF, voici l’Aérosol.

À l’extérieur ? Des murs ornées d’œuvres éphémères, des murs libres que d’autres artistes viendront recouvrir par la suite, car ainsi va et vient l’art de la rue. Face à ces murs, des food-trucks qui vous permettront de vous restaurer au beau milieu de ces œuvres et sur des tables personnalisées par des street-artists. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y en a pour tous les goûts !

290601-laerosol-le-spot-tendance-des-amoureux-du-street-art

 

INFOS PRATIQUES

L’Aérosol
54 Rue de l’Evangile
75018Paris 18
Métro = Métro Porte de la Chapelle (ligne 12), Marx Dormoy (ligne 12), Crimée (ligne 7)
Entrée = gratuite
Fermé les lundis et mardis Ouvert les mercredis et jeudis, de 16h à 23h
Les vendredi samedi et dimanche, de 12h à 23h
Publicités

Expo « Pop art » au musée Maillol à Paris.

lichtenstein_2002_bd_1_0

Le Pop Art américain

Au début des années 60, les États-Unis voient émerger en l’espace d’une décennie une génération d’artistes en réaction à l’expressionnisme abstrait (souvent européen)qui domine à l’époque.
La société de consommation se développe parallèlement à une situation économique en pleine croissance. C’est dans ce contexte que le Pop Art va émerger. Les artistes du courant Pop représentent généralement les objets du quotidien et les signes de la culture de masse populaire. Ils s’approprient souvent des figures iconiques comme Jackie Kennedy ou Marilyn Monroe et utilisent des techniques employées dans la publicité et la bande-dessinée. Les couleurs sont utilisées en aplats uniformes dans des tons intenses.
Le Pop Art affirme sa croyance en la puissance des images, et c’est souvent avec humour, parfois avec ironie, qu’il dépeint « the American way of life» pour le célébrer et le critiquer en même temps.

Cette exposition est organisée avec le concours du Whitney Museum of American Art de NEW-YORK.
Le Whitney Museum of American Art a été fondé par la sculptrice Gertrude Vanderbilt Whitney en hommage aux artistes américains. Au début du XXe siècle, les artistes novateurs éprouvent les plus grandes difficultés à exposer et vendre leurs oeuvres aux États-Unis. Dès 1907 et jusqu’à son décès en 1942, Gertrude Whitney consacrera sa vie à acquérir et exposer leur travail : c’est le plus grand mécène d’art américain contemporain de son époque.
Des représentants majeurs, comme Robert Rauschenberg, Roy Lichtenstein,, Jasper Johns et Andy Warhol, avec des peintres moins connus du public, tels Allan D’Arcangelo, Mel Ramos ou encore Rosalyn Drexler.

Aujourd’hui, la collection du Whitney Museum est riche, aujourd’hui, de plus de 22 000 oeuvres, créées par plus de 3 000 artistes aux XXe et XXIe siècles.

Adresse :
61 rue de Grenelle 75007 Paris
Ouvert aujourd’hui de
10h30 à 21h30

Le Musée est ouvert tous les jours de 10h30 à 18h30. Nocturne le vendredi jusqu’à 21h30.
La librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires du Musée, y compris le dimanche.

ACCÈS

En métro : lignes 12, station Rue du Bac
En bus : lignes 63, 68, 69, 83, 84, 94 et 95
En Velib’ : Station Boulevard Raspail

Foire internationale de Photographie d’art du 9 au 12/11 au Grand Palais à PARIS.

Pour sa 21ème édition, Paris Photo présentera 190 exposants venant de 30 pays différents, sous la verrière du Grand Palais à PARIS.

Horaires :
Du jeudi 9 au dimanche 12 novembre 2017
De 12h à 20h
(19h le dimanche 12 novembre)
Grand Palais, Paris

Billetterie en ligne :
https://shop.parisphoto.com/index.php?Lang=FR&argRedirect=FR|Boutique-2017

Les Puces du Design – Porte de Versailles du 9 au 12 novembre 2017 à Paris

C’est la 37e édition du salon du design vintage et contemporain.(Hall 3.1)

Les Puces du Design ont été le premier marché historique exclusivement dédié au design des années 50 à 2000. Depuis l’automne 2016, Les Puces du Design évoluent avec une direction artistique signée par le Studio 5.5 et une ouverture au design contemporain.

portrait 55

Les 5.5 sont sur le devant de la scène design depuis 2003 où ils se font remarquer avec leur projet de fin d’étude, des pansements pour mobilier à l’abandon « Réanim ».

Le Studio 5.5 joue avec brio, humour et poésie avec les codes du détournement pour mieux exprimer son engagement. Prônant un design accessible et citoyen, le studio déride des pièces de luxe en collaborant avec de grandes maisons telles que Bernardaud, Baccarat ou Veuve Cliquot, ou crée des objets de consommation courante pour de grands groupes comme Scotch Brite, Nespresso ou Moulinex… Ils sont à la direction artistique des Puces du Design depuis l’édition d’automne 2016.

Pour la billetterie en ligne, voici un lien :
http://www.easy-web-expo.fr/lespucesdudesign112017/index.php?Lang=FR&argRedirect=FR|Billetterie

Accès et horaires
09 – 12
Novembre 2017
Paris Expo
Porte de Versailles
Hall 3.1 – Paris 15e
Horaires :

Jeudi 9 Novembre 2017 de 14h à 22h
Vendredi 10, Samedi 11
et Dimanche 12 Novembre de 10h à 19h
Tarifs

Sur place : 8€ pour une journée
ou 12€ pour les 4 jours
Contact

Les Puces du Design sont organisées
depuis 1999 par La Corbeille Editions
info@pucesdudesign.com
T.+33 (0)1 64 03 95 52

Autres infos pratiques pour y aller :
https://www.pucesdudesign.com/infos-pratiques/

 

L’expo Rehab à la Maison des Arts et Métiers à la Cité Universitaire – partage

Je partage ici les photos et liens de Mathiaslphotos et d’Anne-Laure (3 épisodes chacun)

J’ai trouvé leurs séries tellement géniales, ainsi que la créativité artistique du lieu, que j’ai pensé vous les faire partager.

Troisième partie sur l’exposition Rehab #2 à l’intérieur du bâtiment de la maison des Arts et Métiers à la Cité Universitaire. Et le photos d’Anne-Laure sont ici, sur son blog et aussi là. Third part of the exhibition Rehab #2 in the interior of the building of the Arts and Crafts House at the Cité Universitaire. […]

via Nos Deux Regards parcourent les couloirs de Rehab #2 (part 3) — mathiaslphotos

Expo « Collection Alicia Koplowitz » au musée Jacquemart-André.

Coll Alicia Koplowitz 1 - musée Jacquemart André - mars17

Alicia Koplowitz a réuni, via le Grupo Omega Capital, une collection à son image, qui rassemble un nombre important d’oeuvres maîtresses des plus grands artistes. Les maîtres anciens et modernes s’y côtoient dans un passionnant dialogue à travers les siècles : les sculptures antiques et les tableaux de Zurbarán, Tiepolo, Canaletto, Guardi et Goya voisinent avec les peintures et les dessins de Toulouse-Lautrec, Gauguin, Van Gogh, Picasso, Van Dongen, Modigliani, Schiele, de Staël, Freud, Rothko ou Barceló, mais aussi les sculptures de Giacometti, Bourgeois et Richier…

C’est au Musée Jacquemart-André qu’est présentée pour la première fois une sélection des plus beaux chefs-d’oeuvre de cette collection unique, dans la demeure d’une autre collectionneuse d’exception : Nélie Jacquemart qui, avec son mari, a constitué un splendide ensemble, aussi varié que l’est aujourd’hui celui réuni par Alicia Koplowitz – Grupo Omega Capital.

Coll Alicia Koplowitz 2 - musée Jacquemart André - mars17Coll Alicia Koplowitz 3 - musée Jacquemart André - mars17

Beaucoup de portraits de femmes et aussi des sculptures antiques et modernes, dont des oeuvres jamais exposées en France.

Coll Alicia Koplowitz 4 - musée Jacquemart André - mars17Coll Alicia Koplowitz 5- musée Jacquemart André - mars17

Vous pouvez en profiter pour admirer le très bel hôtel particulier qu’est le Musée Jacquemart-André, situé Boulevard Haussmann.

Qui est Alicia Koplowitz ?

Alicia Koplowitz est une jeune femme d’affaires espagnole, présidente du Grupo Omega Capital, société d’investissement qu’elle a créée en 1998. Elle a également une fondation venant en aide aux enfants et aux personnes atteintes de la sclérose en plaques. En 2006, elle a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur en reconnaissance de sa carrière professionnelle, de son engagement social et de ses relations privilégiées avec la France. Elle est aussi connue pour cette collection d’oeuvres d’art, considérée comme l’une des plus importantes en Europe. Pour elle, l’art est une passion depuis son plus jeune âge et les acquisitions ont jalonné les grandes étapes de son parcours professionnel et personnel.

Si vous voulez en savoir davantage sur la famille Koplowitz :

https://www.lesechos.fr/28/07/2010/LesEchos/20728-051-ECH_les-koplowitz.htm

 

Venir au Musée Jacquemart-André

158 boulevard Haussmann 75008 Paris
Tél. : 01 45 62 11 59 • message@musee-jacquemart-andre.com

Le Musée se situe à quelques pas des Champs-Elysées et des grands magasins.
En métro : Lignes 9 et 13, stations Saint-Augustin, Miromesnil ou Saint-Philippe du Roule
En RER : Ligne A, station Charles de Gaulle-Étoile
En bus : Lignes 22, 43, 52, 54, 28, 80, 83, 84, 93
En voiture : Parking Haussmann-Berri, au pied du musée, ouvert 24h/24
En Velib’ : Station Rue de Berri

Horaires

La Librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires du Musée, y compris le dimanche.

Le Café Jacquemart-André est ouvert du lundi au vendredi de 11h45 à 17h30 et à partir de 11h le samedi. Brunch le dimanche de 11h à 14h30. Ouverture en nocturne tous les lundis jusqu’à 19h (dernière admission 18h30).

Crédit photos : Musée Jacquemart-André.

Le Centre Pompidou (Beaubourg) fête ses 40 ans !

centre-pompidou-les-40-ans-d-un-musee-qui-faillit-ne-jamais-voir-le-jour2

Un week-end de fête les 4 et 5 février 2017

Le Centre Pompidou souffle ses 40 bougies mardi 31 janvier mais il le fêtera avec le public les 4 et 5 février, de 11 h à 2 h du matin le samedi (dans le Forum pour la fin de soirée, jusqu’à 23 h dans les autres espaces), et de 11 h à 21 h le dimanche : visites guidées, parade, performances, concerts, ateliers, cabaret, bal…

Des films retraceront l’histoire de Beaubourg en continu. Après des spectacles de danse ou de musique, un grand bal se tiendra samedi de 20 h à 2 h.

Dimanche, des ateliers réservés aux 3-12 ans avec crayons et papier inviteront à la création. Des conteurs proposeront tout au long de la journée des visites familiales avec des histoires drôles et poétiques sur des oeuvres du Centre. Tout sera gratuit, y compris les expositions.

Son succès

A la veille des quarante ans du musée, les chiffres de ce lieu longtemps mal aimé parlent d’eux-mêmes : 3 335 000 visiteurs en 2016, 100 000 m2 d’exposition, un fonds de 120 000 œuvres exposées selon un système de rotation (y compris avec d’autres musées français comme Metz) et européens (Bruxelles et Malaga).

photo-centre-pompidou1

Huit niveaux multicolores

Les tuyaux bleus sont utilisés pour la climatisation, les verts représentent le circuit d’eau, les jaunes contiennent les gaines électriques, les blancs indiquent les tours de refroidissement, tandis que tout ce qui est rouge, ascenseurs et escaliers, symbolisent les liens de communication.

Sa folle création

Georges Pompidou lance un concours auquel 681 cabinets d’architecte prennent part. C’est finalement le projet de façade de verre flanquée de tuyaux colorés et d’escalators tubulaires imaginé par Renzo Piano, Richard Rogers et Gianfranco Franchini qui est retenu en 1971.

Sa construction

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-architecture-Centre-Pompidou/comment_ca_fonctionne/p1.htm

Portrait de Renzo Piano, son architecte principal

Né en 1937 à Gênes, en Italie, l’architecte Ren­zo Piano a conçu le Centre Pompidou avec le Britannique Richard Rogers. Choisis en 1971 parmi 681 candidats, les deux hommes ont réalisé une sorte d’anti-monument à la gloire de la culture pour tous. Résolument novatrice avec ses plateaux modulables et sa structure qui laisse apparaître son ­ossature faite de poutres et de ­poteaux, la « machine urbaine » installée au cœur de Paris n’a pas été, à ses débuts, sans susciter de vives critiques. Avec plus de cent millions de visiteurs depuis son ouverture au public le 31 janvier 1977, ses détracteurs se sont tus depuis longtemps.


Le programme des expositions à Paris et en province pour toute l’année 2017

http://www.centrepompidou40ans.fr/

Accès

Musée fermé le mardi et le 1er Mai.

Métro : Rambuteau (ligne 11), Hôtel de Ville (lignes 1 et 11), Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 et 14)
RER : Châtelet Les Halles (lignes A, B, D)
Bus : 29, 38, 47, 75

Vélib : station n°4020, face 27, rue Quincampoix, station n°3014, face 34, rue Grenier Saint-Lazare, station n°3010, 46, rue Beaubourg
Autolib : station 204, rue Saint-Martin, station 36, rue du Temple
Parking Centre Pompidou : accès au 31, rue Beaubourg
Réservez votre place de parking à tarifs négociés sans frais de réservation grâce à ParkingsdeParis.com, partenaire du Centre Pompidou.

Retrouvez toutes les informations relatives aux conditions d’accès prioritaires pour les personnes en situation de handicap

Crédit photos : Ouest France/Huffington Post/INA –

Expo René Magritte – La trahison des images –

Centre Pompidou | Exposition

René Magritte. La trahison des images –

Une exposition thématique majeure est consacrée à l’artiste belge René Magritte. Selon cinq thématiques auxquelles se réfère constamment l’artiste  – le feu, l’ombre, les rideaux, les mots et le corps fractionné – l’exposition soulève la question de la ressemblance et du réalisme.

Cette trahison des images propose une approche à ce jour inédite de l’œuvre de l’artiste belge René Magritte. Rassemblant les œuvres emblématiques, provenant des plus importantes collections publiques et privées, l’exposition offre une lecture renouvelée de l’une des figures magistrales de l’art moderne.

Avec une centaine de tableaux, de dessins, et des documents d’archives,cette expo offre au public cette approche qui s’inscrit dans la ligne des monographies que le Centre Pompidou a consacré précédemment aux figures majeures de l‘art du 20e siècle (Edward Munch et Marcel Duchamp).

du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017

Centre Pompidou

Place Georges Pompidou – 75004 Paris

Le Marais – 4e Arrondissement

Expo Bernard Buffet au Musée d’Art Moderne à Paris.

 

Bernard Buffet

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris organise une rétrospective de l’œuvre de Bernard Buffet (1928 – 1999), considéré comme l’un des peintres français les plus célèbres du XXème siècle, mais également l’un des plus discutés. À travers une sélection d’une centaine de peintures, l’exposition propose une relecture d’une œuvre qui a été en réalité très peu vue.

Parce que le Musée d’Art moderne est le seul musée public possédant une collection importante d’œuvres de l’artiste (entrée en 1953 par l’important legs Girardin et en 2012 par la donation Ida et Maurice Garnier), il était légitime de réaliser ce projet qui remonte aux premiers contacts pris avec son marchand historique Maurice Garnier (1920 – 2014), il y a près de dix ans, mais que la dimension restée longtemps polémique de l’œuvre de Bernard Buffet avait retardé.

 

 

Informations pratiques
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris
Tel. 01 53 67 40 00

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h (expositions uniquement)

Expo « Icônes de l’Art Moderne : Chtchoukine » –

Dans le cadre de l’année Franco-Russe 2016-2017, la Fondation Louis Vuitton présente la collection Chtchoukine du 22 octobre 2016 au 20 février 2017. Tout ceci en partenariat avec le Musée de l’Ermitage et le musée Pouchkine.

Elle rend hommage à l’un des plus grands collectionneurs du XX siècle, Sergueï Chtchoukine, un riche

russe visionnaire de l’Art moderne français.

En 1914, la collection de cet amateur russe, déjà légendaire, se compose de 16 toiles majeures de l’exilé des Marquises. Et d’autres, tout aussi sidérantes: 8 Cézanne, 13 Monet, 19 Marquet, 16 Derain, 41 Matisse et 5 Picasso ! Sans oublier des oeuvres d’Edward Burne-Jones, Eugène Carrière, Gustave Courbet, Maurice Denis, Edgar Degas…

FONDATION LOUIS VUITTON
Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine.
8, avenue du Mahatma Gandhi, Paris XVI
Du 22 octobre 2016 au 20 février 2017.