Visite au château de Suscino

Ce château fut construit entre le XIIIème et le XVème siècle sur la commune de Sarzeau, au sud du Golfe du Morbihan, entre dunes et marais. Il fut la résidence des Ducs de Bretagne. Après différents épisodes de guerres, ce serait Du Guesclin qui aurait repris le château aux Anglais. Ce domaine riche de terres (cultures, vignes, étangs, gibier…) fut souvent convoité par les familles royales. On signale des visites, dont Anne de Bretagne en 1505 ; Charles IX et sa mère Catherine de Médicis en mai 1570.

De nombreuses tempêtes ont été dommageables pour l’entretien du château. Celle de 1599 qui a « emporté la plupart des couvertures et maisons qui en dépendent, ainsi que leurs cheminées ». En 1632, « de grands vents et tonnerres » ont causé la ruine de la charpente de la tour Saint-Nicolas. Richelieu y a nommé son neveu Jérôme de Cambout,  comme gouverneur en 1641.

La ruine devient inéluctable. La princesse de Conti (fille illégitime de Louis XIV) rachète les différents droits liés à l’ancien domaine de Rhuys en 1712. Elle parvient à récupérer la jouissance du château, aux mains des capitaines puis gouverneurs depuis la fin du XVIème. Elle essaiera de gérer le domaine et son entretien. Suscino deviendra « bien national » à la Révolution. Mais en 1795, une armée royaliste dirigée par Tinténiac et Cadoudal y débarque pour sauver les Chouans piégés par l’armée républicaine à Quiberon.

Puis le château fut pillé au début du XIXème. Heureusement, Prosper Mérimée  classe Suscino sur la première liste des Monuments Historiques en 1840. Le département a acquis le site en 1965 et les travaux sont toujours en cours. Actuellement, des fouilles continuent d’être exploitées dans la cour intérieure. Des mosaïques somptueuses ont été découvertes à l’emplacement de la chapelle.

Je vous recommande la visite de ce château et des environs.

 

Beach Art…

sketch-1484753954756.png

sketch-1484754139994.png

Du « Street Art » sur la plage, c’est du « Beach Art », non ??? Existe-t-il un nom que je ne connais pas ?

Je crois que ces couleurs m’aident à accepter la vue horrible de ces blockhaus qui, avec le temps, glissent sur le sable et descendent la dune pour arriver dans la mer pour certains… (Voir mon précedent post « Soleil d’hiver sur la plage »)

Expo « Napoléon à Ste Hélène » à PARIS.

expo Napoleon avr2016expo Napoleon2 avr2016expo Napoleon3 avr2016

Organisée autour de l’opération exceptionnelle de restauration des meubles de Longwood House sur l’île de Sainte-Hélène,  cette expo offre au public  l’occasion unique de  contempler le mobilier qui entourait l’Empereur au moment de sa mort.

expo Napoleon4 avr2016 Une occasion aussi d’admirer la rénovation du dôme des Invalides, récemment restauré lui-aussi (Architecte Jules Hardouin Mansart).

Hôtel des Invalides – Musée de l’Armée – PARIS

129 Rue de Grenelle, 75007 Paris

Du mercredi 6 avril 2016 au dimanche 24 juillet 2016

Attention : En raison du Grand Prix de Formule E et du circuit tracé autour de l’hôtel des Invalides, le musée de l’Armée sera fermé le vendredi 22 avril après-midi (à partir de 13h) et le samedi 23 avril.

Tous les jours de 10h à 18h

Eglises romanes (1)


L’église St Hilaire de MELLE (79) est un des joyaux de l’art roman
en Poitou-Charentes. Classée au Patrimoine de l’Unesco, elle se
trouve sur le Chemin de St Jacques de Compostelle.
A l’intérieur, le choeur à déambulatoire et chapelles rayonnantes
a été conçu pour recevoir les pélerins sur la croisée du transept.
Les chapitaux de la façade nord sont exceptionnels. Le portail est
surmonté d’un énigmatique cavalier.

Expo Cartographie et colonisation en Algérie – MUCEM à Marseille

MUCEM expo Made in Algeria1

L’exposition Made in Algeria, généalogie d’un territoire est le fruit d’une étroite collaboration entre l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM).

Made in Algeria montre comment l’invention cartographique a accompagné la conquête de l’Algérie et sa description.

L’exposition réunit un ensemble de cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques ainsi que des œuvres d’artistes contemporains qui ont arpenté le territoire algérien. Près de 200 pièces sont présentées provenant des plus grands musées français et étrangers ainsi que des créations contemporaines inédites… Un ensemble de cartes originales, d’une qualité esthétique rare, est pour la première fois montré au public.

 

MUCEM expo Made in Algeria2MUCEM expo Made in Algeria3

MUCEM expo Made in Algeria4

MuCEM – Jusqu’au 2 Mai 2016 (sauf le mardi)

7 Promenade Robert Laffont – 13002 Marseille
04 84 35 13 13

 

 

 

 

 

 

 

Expo « Robert Capa et la couleur » à Tours

Robert Capa (Budapest 1913-1954 Indochine)

Capa_01

Robert Capa était d’abord journaliste-reporter de guerre, et chacun a pu voir ses clichés en noir et blanc.  Pourtant il utilisait à l’époque la couleur, mais le développement  prenait trop de temps, et la plupart de ses photos ne furent pas développées.

Capa_02

Seules quelques-unes de ses photos couleurs ont fait la couverture de quelques magazines comme Life ou  pour des reportages de l’après-guerre…(Faire découvrir la Russie, l’Italie, la France… aux américains). Cet aspect inattendu de sa carrière a été jusqu’à présent absent des ouvrages ou expositions posthumes. On attend le livret de l’expo avec impatience.

Capa_03

Cette expo est inédite en France (elle a juste été présentée à New York à l’International Center of Photography avant d’arriver en France).

expocapa4

Elle est présentée jusqu’au 29 mai 2016 au Château de Tours

http://www.tours-tourisme.fr/incontournables/expo-robert-capa-et-la-couleur-y-va

CHÂTEAU DE TOURS
25 avenue André Malraux – 37000 Tours
Tél. : 02 47 21 61 95
Horaires : du mardi au dimanche de 14 H à 18 H.
Fermé le lundi.

Photos Robert Capa de l’exposition.

Le château de Brézé (près d’Angers) – Castle of Brézé (near Angers)

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Le château de Brézé, non loin d’Angers, est une petite merveille. D’abord un pigeonnier en excellent état, puis le château lui-même, avec de jolis détails d’architecture. La surprise sont les douves de plus de 20 mètres de profondeur, creusées dans le tuffeau, cette pierre blanche des bords de Loire. Des galeries ont été creusées dans ce tuffeau pour y abriter les cuisines, les caves, et autres sorties discrètes pour s’échapper… D’autres photos à suivre…