La cathédrale Ste Cécile d’Albi et le Tarn

P1120659

En attendant un reportage plus complet…

Publicités

Une autre bastide : Villefranche de Rouergue.

Une autre bastide qui doit sa particularité à la situation de sa Collégiale, de taille énorme, située juste dans l’angle de la petite place centrale.
Construite en 1252 par Alphonse de Poitiers, Comte de Toulouse et frère du roi Saint-Louis, la ville fut longtemps un lieu de transactions commerciales et d’échanges. De nombreux riches marchands et artisans s’y installèrent.
Elle est aussi sur le Chemin de St Jacques de Compostelle (en partant du Puy en Velay).

Villefranche de Rouergue (27)Villefranche de Rouergue (26)Villefranche de Rouergue (25)Villefranche de Rouergue (37)Villefranche de Rouergue (22)

D’autres articles suivront pour vous présenter la Chartreuse Saint-Sauveur et ses deux cloîtres, la Chapelle des Pénitents Noirs et la Collégiale Notre-Dame.

La bastide de Monpazier

Une bastide (de l’occitan bastida) est le nom désignant trois à cinq cents villes neuves, fondées majoritairement dans le sud-ouest de la France entre 1222 et 1373, réparties sur 14 départements. Entre la croisade des Albigeois et la guerre de Cent Ans, ces fondations répondent à un certain nombre de caractéristiques communes d’ordre politique, économique et architectural, correspondant à un essor urbain exceptionnel en Europe à cette époque.

Les bastides sont à la fois la constitution d’un pouvoir politique et économique local et démocratique (avec un consulat, un marché, des foires, des poids et mesures, une milice), à la fois l’institution d’un plan local d’urbanisme avec son règlement, dont la réalisation se fera pendant plusieurs siècles.
La construction de la bastide de Monpazier a été terminée en 1284.

P1110972P1110993P1110970P1110974P1110971P1110964

On peut citer, parmi les bastides les plus caractéristiques ou les mieux conservées du point de vue architectural, celles de Monflanquin, Monpazier, Grenade, Mirande ou bien encore Libourne, Castelneau de Montmiral.

Monpazier est une magnifique bastide, très bien conservée, où rôde un certain art de vivre. Balades agréables dans les petites rues autour de la Place centrale, visites dans les boutiques des artisans installés ici toute l’année. Prenez le temps de déguster le petit gâteau aux noix dans la pâtisserie rue de l’église !!!

St Cirq Lapopie (Lot)

Un village médiéval, avec 13 bâtiments classés, accroché à plus de 100 m sur sa falaise au-dessus du Lot ! Une longue balade s’impose dans ses ruelles escarpées,les artisans d’art, les très vieilles maisons, leurs petits détails et les jardinets. Un charme fou se dégage, une sérénité, pour peu que ce jour-là, il n’y ait pas trop de touristes…